Visiteurs

Développé par
Petits-Sites-Web

Sénégal - OCTOBRE 2002


 

Nous voilà partis pour le Sénégal et de nouveau le continent africain.

Nous étions sur la petite côte sénégalaise à Saly... C'est une de nos meilleurs souvenirs, la gentillesse des gens, un hôtel superbe, la chaleur et la mer... tout ce qu'il faut pour passer de bonnes vacances.

Je vous conseille vivement cette destination, un peu de précautions pour s'organiser avnt le départ, vaccins, documents de séjour.... mais au retour des images magnifiques plein la tête.



Le palais présidentiel tout prés du quartier administratif et non loin de la cour des orfèvres. Nous avons visité Dakar en petit train, c'est un ville qui fourmille d'activités.
Mini bus typique à Dakar
Notre premier bananier !! nous en verrons bien d'autres dans nos périples au fil des années...
Le retour des bateaux de pêche sur la plage de Dakar à côté du port.
Le fruit de la pêche vendu à même le sol...
L'étal de viande.... ne chercher pas les congélateurs ou les chambres froides.... il n'y en a pas !!
Le marché côté fruits, les mangues étaient particulièrement succulentes...
Les véhicules qui nous ont "malmené" toute une journée en brousse !! la terre au sol est assez rouge, donc on rentre le soir plutôt asséché et vermillon... mais quel bonheur, un dépaysement complet.
Le chef du village... Bien habitué à parler aux touristes !!
Ramassé et traité par les femmes.
Les cases où était entreposé le mil après la moisson...
Nous ne connaissons pas notre bonheur... il faut la porter l'eau qui vient du puits !! et laver le linge ensuite au savon...
Une danse improvisée par les enfants d'un village que nous visitions...
Et non ce n'est pa sun vulgaire tas de terre, mais une fourmilière....
C'est un des plus gros baobab du Sénégal... nous sommes rentrés à 12 personnes à l'intérieur de son tronc !
Selon les heures, jouant avec les rayons du soleil, sa couleur passe du rose au mauve. Ce phénomène est du à la présence de micro-organismes et l'eau y est 1,5 fois plus salée que la mer. On peut s'y baigner et même flotter, le sel porte sans problème.
Superbe... Trois bassins à débordement... Avec les 33 à 35° de température que nous avions, c'était fort appréciable. Fin octobre, juste après la saison des pluies ; l'air était lourd, même les nuits ne rafraichissaient pas l'atmosphère.
Le bateau qui nous a amené sur l'île de Gorée, située à 1/4 d'heure de navigation de Dakar.
De 150 à 200 personnes s'entassaient dans ces pièces voutées, assis dos au mur,des carcans au cou et au bras, des conditions d'hygiène déplorables. Cette pièce est pesante, on y sent dans la semi obscurité, l'angoisse et la peur ressentie par ces esclaves
Me contacter | Partenaires | Mes liens | Petites annonces | Livre d'or | Flux RSS flux rss de valdouce loisirs